Espace adhérents

Espace Adhérents

Articles récents

Réseau des AMAP en Ile-de-France : Actualités (amap-idf.org)

Réseau des AMAP en Ile-de-France : Actualités (amap-idf.org)

Les Amap, bien vivantes pour soutenir les paysans (reporterre.net)

Pétitions

Arrêtons la deuxième vague des OGM ! – Agir pour l’Environnement (agirpourlenvironnement.org)

Pétition · Pour le classement de la forêt domaniale de Verrières en « forêt de protection » · Change.org

Pétition : Pour l’élevage de volailles en plein air toute l’année (mesopinions.com)

NOUVEAUX OGM :Dans quelques jours, la Commission européenne pourrait faciliter la mise sur le marché de nouvelles plantes OGM capables d’interférer avec le génome des pollinisateurs et autres insectes sauvages, directement dans la nature……avec des risques majeurs pour les abeilles et l’ensemble de la biodiversité, déjà menacée d’extinction…dans l’unique but de faire fructifier les profits de quelques géants agrochimiques, devenus géants agro-génétiques, en maintenant l’agriculture mondiale sous leur tutelle ! signez : https://info.pollinis.org/petition-europeenne-ogm-fr/?fbclid=IwAR3z3iu8gphO1aSRA9xYigGK08Nxcn3x-3IIoCxfivP46ZK0_3P2wjPuAro

MÉGA-BASSINE : C’EST QUOI ? Ce sont des ouvrages géants, plastifiés, entourés de digues de 10 mètres de haut, qui servent à stocker de l’eau. En moyenne une méga-bassine mesure 8 ha mais les plus grandes mesurent jusqu’à 18 ha. L’eau récoltée ne provient pas principalement de l’eau de pluie mais des nappes phréatiques et des cours d’eau grâce à des systèmes de pompage. Ces méga-bassines sont au service d’une agriculture industrielle très gourmande en pesticides chimiques et en eau (mono-culture de céréales et élevage hors-sol).Elles entrainent une perte de la qualité de l’eau et des milieux naturels et assèchent les rivières et les zones humides environnantes. Cette eau répond en temps normal à divers besoins vitaux (sols, plantes, animaux) des cycles biologiques naturels, et ce jusqu’au milieu marin très dépendant de la quantité et de la qualité de l’eau douce.
Mais ces pompages massifs, s’ils se généralisent, risquent de remettre en cause le cycle naturel de l’eau et plus généralement de déstabiliser des écosystèmes entiers. Méga-bassines, non merci ! – Agir pour l’Environnement (agirpourlenvironnement.org)